TROISIEME PÉRIODE

(1946 / 1991)

Première Période (1900/1935)

Seconde Période (1936/1945)

 

1945-46                 

Au printemps 1945, Arno Breker et son épouse Demetra quittent Jäckelsbruch, à proximité de l'Oder.

L’atelier berlinois de Breker est vidé à coups de bulldozer par l’Armée américaine. Près de 80% des œuvres de Breker sont détruites, pillées ou volées.

Arno Breker et son épouse s’installent à Wemding en Bavière.

 

 

1947

Projet avorté de participation à la rénovation de l’église Saint Michel de Münich.

1948

Procès en dénazification. Arno Breker est condamné comme « suiveur » [Mitläufer] à une amende de 100 Marks.

1950

Retour à Düsseldorf et installation dans l’ancien atelier du sculpteur animalier Josef Pallenberg.

1951

Le buste en marbre de Richard Wagner, sculpté par Arno Breker en 1939, est installé dans le parc du Festspielhaus à l’occasion de la réouverture de celui-ci, à Bayreuth.

1955-59

Travail pour le groupe d’Assurances Gerling, à Cologne, Essen et Siegen : architecture et sculptures.

1956

Voyage en Italie.

Décès de Demetra Messala dans un accident de voiture.

 1957

« Pallas Athene » pour le Wilhelm-Dörpfeld-Gymnasium, à Wuppertal.

1958

Arno Breker épouse Charlotte Kluge.

1959

Naissance de Gerhart Breker.

1960

Retour à Paris pour des séjours plus ou moins longs.

1963

« Der Prophet », Portrait de Jean Cocteau

1967

Portrait d’Ezra Pound

 1970-71

Arno Breker reçoit du roi du Maroc d’une de ses plus grosses commandes depuis la fin de la guerre, pour la Place des Nations-Unies de Cassablanca. L’attentat de Skhirat fait tout échouer.

Compose Ewiges Leben pour la Clinique d'Höxter.

1972

Arno Breker charge Joe Bodenstein et la galerie Marco de Bonn de défendre ses intérêts et de promouvoir son œuvre.

Publication de Im Strahlungsfeld der Ereignisse

Arno Breker travaille pour le compte de Fernand Mourlot, le célèbre éditeur de lithographies de Paris.

1974

Arno Breker fait la connaissance de Salvador Dali qui l’invite à l’inauguration du Musée de Figueras (Espagne).

1975

Portrait de Salvador Dali.

Commande du portrait de Franz Liszt par la ville de Bayreuth pour le parc du Festspielhaus.

1976

Entame son « Cycle Olympique » avec comme modèle le champion de natation Walter Kusch.

Suivront d’autres grands sportifs allemands : Peter Nocke, Eberhard Gienger, Kurt Bendlin, Ulrike Meyfarth, Jürgen Hingsen.

Portrait de Breker par le peintre Ernst Fuchs, fondateur à Vienne de l’École du Réalisme Fantastique.

1977                      

La « Jeune Fille au Turban ».

Portrait de Winifred Wagner, belle-fille du compositeur.

Portrait du peintre Ernst Fuchs.

1978

Portrait de Léopold Sédar Senghor, à la demande de l’Académie Française. Sédar Senghor passe commande à Breker d’un Monument à la Libération de l’Afrique, projet qui ne connaîtra toutefois pas de suite.

Commande par la ville de Bayreuth du portrait de Cosima Wagner, l’épouse du compositeur, fille de Franz Liszt.

1979

Portraits de Konrad Adenauer et d’Anwar el Sadat.

1980

La famille Bodenstein met le château de Nörvenich, entre Aix la Chapelle et Cologne, à disposition pour la création d’un Musée Breker.

« Heinrich Heine ».

 1981

Commence à travailler à la statue d’Alexandre le Grand.

Polémique à Paris, à l’occasion de l’exposition au Centre Georges-Pompidou « Paris-Paris, 1937-57 », dans le cadre de laquelle trois œuvres de Breker doivent être présentées.

Manifestation « anti-Breker » à Berlin, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition « La représentation de l’Homme dans l’œuvre d’Arno Breker », à la galerie Bodo von Langen.

 1982

Portrait d’Ernst Jünger.

Parution du livre d’art Arno Breker, chez Hartmann, avec des textes d’Ernst Fuchs.

Achèvement d’ « Alexandre le Grand ».

1983

« Jeune Europe », statue pour laquelle Walter Kusch a servi de modèle.

Tandis qu’une première phase de travaux s’achève à Nörvenich, Arno Breker recommande d’utiliser également le musée à la promotion de jeunes artistes.

 

 

Un portrait nazi?

Les Wagner & Breker

Gerling

Breker victime
de la guerre en Irak?

Breker & Cocteau

Des portraits...

 

Marcottage de légendes

Dali, Fuchs,Breker

Olympia

Un style

Projet africain

Heinrich Heine

De la bêtise haineuse

 

 

1985

Inauguration du Musée Arno Breker de Nörvenich.

1986

Portraits du Pr. Peter Ludwig, grand collectionneur d’art d’avant-garde, et de son épouse.

1987

Publication aux Éditions Marco du recueil de textes d’Arno Breker Begegnungen und Betrachtungen.

Portrait de Breker par le peintre Ilja Glasunow.

1988

Le portrait de Gerhart Hauptmann est placé devant la « Maison de la Silésie » située à proximité de Bonn.

1989

Portraits du grand collectionneur d'art, le baron Heinrich Thyssen-Bornemisza, et de son épouse.

Peter Ludwig acquiert la statue « Alexandre le Grand ».

1990

Illustration du recueil de poème de Rolf Schilling Die Häupter der Hydra

A l’occasion du 90ème anniversaire d’Arno Breker, plus de 1500 personnes se réunissent à Nörvenich, venues du monde entier, parmi lesquelles Ernst Fuchs et Roger Peyrefitte, afin de célébrer l’artiste.

Arno Breker commence à travailler sur son autoportrait, qui sera aussi sa dernière œuvre achevée.

1991

13 février, jour anniversaire de la mort de Richard Wagner, à Venise, Arno Breker s'éteint chez lui, durant son sommeil, des suites d’une mauvaise grippe.

Les obsèques ont lieu six jours plus tard en présence de plusieurs centaines de personnes. Walter Kusch prononce un « Salut à Breker » dans la chapelle.

 

Alexandre

Retour à Jäckelsbruch

Première Période (1900/1935)

Seconde Période (1936/1945)

                                                                                                                                                      © Philippe Hemsen